La réforme du Bac 2021

Au lycée général, en 1re et Terminale, les séries disparaissent au profit d’enseignements communs, du choix de trois spécialités de 4 h en 1re puis de deux spécialités de 6 h en Terminale, auxquels peuvent s’ajouter des enseignements optionnels.

Le baccalauréat 2021 reposera, pour une part, sur un contrôle continu prenant en compte leur travail et leur progression durant les années de 1re et de Terminale et, pour une autre part, sur des épreuves terminales.

Des épreuves terminales resserrées qui comptent pour 60 % de la note finale

Comme aujourd’hui, chaque lycéen présentera une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de 1re. En classe de Terminale, il passera quatre épreuves finales :

  • deux épreuves écrites porteront sur les disciplines de spécialité choisies par le candidat ;
  • une épreuve écrite de philosophie ;
  • un oral préparé tout au long du cycle terminal

Une part de contrôle continu qui compte pour 40 % de la note finale

  • 30 % de la note finale sera composée d'épreuves communes organisées en trois séquences lors des deuxième et troisième trimestres de la classe de 1re et au cours du deuxième trimestre de la classe de Terminale, sur le modèle des bacs blancs actuels. Les épreuves porteront sur les enseignements qui ne font pas l’objet d’une épreuve terminale.
  • Pour garantir l'égalité, les sujets seront tirés d’une banque nationale numérique. Les copies seront anonymées et corrigées par d’autres professeurs que ceux des élèves. 10 % de la note finale correspondra aux notes des bulletins scolaires de 1re et de Terminale pour l’ensemble des enseignements afin de valoriser la régularité du travail de l'élève.

Cartographie des enseignements de spécialité de l’académie de Montpellier : http://www.ac-montpellier.fr/cid137279/carte-des-enseignements-de-specialite-dans-lacademie-de-montpellier.html